COLOMBIE BRITANNIQUE (PROVINCE DE)


COLOMBIE BRITANNIQUE (PROVINCE DE)
COLOMBIE BRITANNIQUE (PROVINCE DE)

COLOMBIE BRITANNIQUE PROVINCE DE

Trois caractères fondamentaux distinguent la Colombie britannique (3 282 061 hab. en 1991) des autres provinces canadiennes: son relief montagneux, son climat océanique, la répartition particulière de sa population. La plus grande partie de cette province s’étend sur la cordillère de l’Ouest, complexe de terrains plissés et soulevés qui borde le continent nord-américain du Mexique à l’Alaska. Nulle part ailleurs, dans le Canada habité, le relief n’est aussi élevé et tourmenté. La barrière de la chaîne côtière contribue largement à donner à la côte de la Colombie britannique un climat doux à hiver humide, qu’on ne retrouve pas sur la côte canadienne de l’Atlantique. Les masses d’air venant du nord sont contenues à l’intérieur par les massifs et atteignent rarement la côte. La chaîne côtière favorise en outre la condensation des masses d’air humide venant du Pacifique, ce qui explique les fortes précipitations qui s’abattent, surtout en hiver, sur le versant côtier. Le réseau complexe des chaînes de montagnes, de massifs et de vallées impose des cadres rigoureux à l’activité humaine: les grandes voies de transport et le peuplement se fixent le long de certaines vallées et la population se concentre en certains lieux privilégiés. Le relief, le climat et la population sont ici étroitement interdépendants et commandent le développement économique de la province.

L’exploitation forestière (les forêts représentent 60 p. 100 du territoire) a débuté modestement vers 1870. Les premières scieries de quelque importance furent établies à Vancouver, New Westminster, Nanaimo, Chemainus et Victoria, à proximité de la matière première et des installations portuaires. Un événement, l’ouverture du canal de Panamá en 1915, a provoqué un essor considérable de l’industrie du bois en permettant d’acheminer économiquement sa production, par voie maritime, vers les grands marchés de l’est des États-Unis et du nord-ouest de l’Europe.

Malgré la création de quelques établissements dans le Nord, à Ocean Falls et à Prince Rupert (Port Edward), la plupart des grandes usines demeurent concentrées dans le Sud-Ouest, aux environs du détroit de Géorgie. Dans les années 1980, la Colombie britannique fournissait 70 p. 100 du bois de charpente et 90 p. 100 du contreplaqué du pays.

Une semblable évolution caractérise l’industrie de la pêche, fondée essentiellement sur les prises de cinq espèces de saumon et, dans une moindre mesure, sur celles de l’églefin et du hareng. Les premières conserveries de saumon se sont installées à l’embouchure du Fraser. L’expansion des débouchés a permis la création d’autres conserveries à l’embouchure de la plupart des grands cours d’eau, en particulier sur la Skeena. Le nombre de conserveries de saumon a diminué depuis le début du XXe siècle, mais l’importance relative de chacune et la production totale ont considérablement augmenté. La concentration de l’industrie du saumon, surtout dans les ports de Vancouver et de Prince Rupert, tient essentiellement aux perfectionnements de la technique de la pêche, de celle de la mise en conserve et, surtout, des transports.

Les besoins de la population et l’éloignement des marchés ont nécessité l’implantation d’activités agricoles au détriment de la forêt. La basse vallée du Fraser et la côte orientale de l’île de Vancouver furent les premières étendues défrichées et cultivées. Les produits laitiers, les légumes, les volailles et les fruits ont été dès le début les principaux produits agricoles du Sud-Ouest. Dans cette région, la longueur de la saison favorable (environ 250 jours) privilégie l’agriculture, mais la sécheresse des étés exige le recours à l’irrigation.

L’exploitation minière, plus dispersée et moins constante que les autres formes d’activité de la côte, n’a pas obéi au mouvement de concentration dans le foyer métropolitain. La production, destinée aux marchés extérieurs, s’est établie le plus près possible du littoral afin de faciliter l’exploration géologique, l’exploitation et l’exportation. La côte a ainsi donné, ici et là, du cuivre, de l’or, de l’argent, du zinc, du fer et du charbon.

Dans l’ensemble, l’activité économique de la région côtière est concentrée dans la ville de Vancouver, qui est le plus grand port du Canada et de la côte ouest de l’Amérique du Nord. La banlieue résidentielle s’étend sur les pentes inférieures des montagnes de la rive nord et à travers les terres basses et plates du delta. Avec 1 602 500 habitants, en 1991, l’agglomération de Vancouver était la troisième du Canada, et le nerf de l’activité économique de la Colombie britannique.

La région de l’intérieur a connu un regain de peuplement dû à une reprise de l’activité minière vers la fin du XIXe siècle. La découverte de gisements d’or et de cuivre dans la région de Kootenay, dans le Sud-Est, attira une armée de travailleurs de toutes sortes. Le plus fort de cette poussée fut atteint vers 1910. Depuis lors, l’exploitation minière continue d’être une activité fondamentale de la région. Ainsi, près de Kimberley, la mine Sullivan est un des plus importants gisements de plomb et de zinc du monde. Le minerai de fer, auquel on n’attachait pas d’importance, y est fondu sur place, les autres minerais étant transportés par rail pour être traités à Trail, sur la Colombia. La ville doit aujourd’hui l’essentiel de ses activités à la Cominco, société métallurgique de produits chimiques et d’engrais.

En marge de la modeste agriculture pratiquée sur les étroites terrasses avoisinant les établissements miniers, la principale zone agricole se situe le long de la vallée de l’Okanagan. Cette vallée du Sud central ne reçoit que 25 à 30 centimètres de précipitations annuelles, mais les terrasses limoneuses qui dominent le lac et les sols alluviaux qui tapissent le fond de la vallée, surtout dans ses parties nord et sud, sont très fertiles lorsqu’ils sont irrigués. On y trouve des vergers de pommiers, autour de Vernon et vers le sud. La vallée de l’Okanagan produit, outre les fruits (pommes, cerises, pêches, poires, prunes et abricots), une quantité croissante de légumes et développe l’élevage laitier et de boucherie. Le traitement des fruits et les conserveries se concentrent à Penticton, Kelowna et Vernon.

À l’intérieur, la seule autre région agricole de quelque importance se trouve dans le Nord, dans le district de la Rivière-à-la-Paix, à l’est des montagnes Rocheuses: c’est un prolongement de la zone agricole voisine de l’Alberta. Les vastes forêts de l’intérieur ont peu contribué à l’économie provinciale jusqu’en 1940. Après la Seconde Guerre mondiale, l’exploitation forestière a pris un essor remarquable.

La mise en valeur des ressources hydrauliques à des fins extrarégionales a été amorcée en 1945 à la faveur d’une demande accrue et des perfectionnements de la technique du transport de l’énergie sur de grandes distances. Ainsi, la réalisation de la centrale hydroélectrique de Kenano, qui reçoit les eaux dérivées du haut plateau de Fraser, a permis la construction du complexe industriel de Kitimat qui rassemble une gigantesque usine de pâte à papier et la raffinerie d’aluminium d’Alcan, une des plus importantes du monde.

L’intérieur possède enfin une autre richesse naturelle: ses paysages infiniment variés de montagnes, de vallées et de plateaux, très prisés des touristes.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Colombie Britannique — 54° N 125° W / 54, 125 …   Wikipédia en Français

  • Colombie britannique — 54° N 125° W / 54, 125 …   Wikipédia en Français

  • Colombie-Britannique — 54° N 125° W / 54, 125 Co …   Wikipédia en Français

  • Liste des Premiers ministres de la Colombie-Britannique — Premier ministre de la Colombie Britannique (en) Premier of British Columbia Armoiries de la Colombie Britannique …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Premiers Ministres De La Colombie-Britannique — Voici la liste des premiers ministres de la Colombie Britannique, province du Canada. Rang Nom Parti Mandat      1er John Foster McCreight n/a 13 novembre 1871 23 décembre  …   Wikipédia en Français

  • Liste des premiers ministres de la Colombie-Britannique — Voici la liste des premiers ministres de la Colombie Britannique, province du Canada. Rang Nom Parti Mandat      1er John Foster McCreight n/a 13 novembre 1871 23 décembre  …   Wikipédia en Français

  • Liste des premiers ministres de la colombie-britannique — Voici la liste des premiers ministres de la Colombie Britannique, province du Canada. Rang Nom Parti Mandat      1er John Foster McCreight n/a 13 novembre 1871 23 décembre  …   Wikipédia en Français

  • Premier ministre de la Colombie-Britannique — Liste des Premiers ministres de la Colombie Britannique Voici la liste des premiers ministres de la Colombie Britannique, province du Canada. Rang Nom Parti Mandat      1er John Foster McCreight n/a 13 novembre 1871… …   Wikipédia en Français

  • Premiers ministres de la Colombie-Britannique — Liste des Premiers ministres de la Colombie Britannique Voici la liste des premiers ministres de la Colombie Britannique, province du Canada. Rang Nom Parti Mandat      1er John Foster McCreight n/a 13 novembre 1871… …   Wikipédia en Français

  • Constitution de la Colombie-Britannique — La Constitution de la Colombie Britannique se compose d un ensemble des règles juridiques définissant la nature, l étendue et l organisation des pouvoirs de la Colombie Britannique, province du Canada depuis le 20 juillet 1871. À la différence… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.